Prix XVIIe siècle

Depuis 1984, la Société d’Etude du XVIIe siècle décerne, chaque année, un Prix XVIIe siècle assorti d’une somme de 2000 euros. Ayant pour but d’encourager la diffusion d’un savoir rigoureux auprès du plus large public, ce Prix récompense, sans exclusive de discipline, un ouvrage traitant du XVIIe siècle, paru l’année précédente.

Le jury est constitué comme suit : Jean-Robert Armogathe, Frédéric Charbonneau, Marianne Cojannot-Leblanc, Giuliano Feretti, Silvio de Franceschi, Alain Génetiot, Guillaume Hanotin, Caroline Le Mao, Lise Michel, Pierre Pasquier, Martine Pécharman, Delphine Reguig, Richard Scholar, Mickael Szanto, Jean-Yves Vialleton.

Appel à candidatures pour les ouvrages parus en 2019

Les auteurs dont l’ouvrage est paru durant l’année 2019 peuvent candidater en adressant leur livre, en double exemplaire, avant le 31 mars 2020, au Président de la Société d’Etude du XVIIe siècle, à l’adresse suivante :

J.-R. Armogathe

Cassiciacum

28 rue du Filoir

45 130 Meung-sur-Loire

Les ouvrages ne seront pas retournés.

Liste des lauréats

  • Le Prix 2018 de la Société d’Etude du XVIIe siècle a été attribué le 28 juin 2019 au Dictionnaire des Pays Bas au Siècle d’Or dirigé par Catherine Secrétan et Willem  Frijhoff, Paris, CNRS Editions, 2018.
  • Le prix 2017 a été attribué à M. François Friche pour son ouvrage Entre Terre et Ciel. Romans comiques et mystère de l’Incarnation (1620-1660), Paris, Hermann, 2017.
  • Le Prix 2016 a été attribué en mai 2017 à Mme Ariane James-Sarazin, Hyacinthe Rigaud (1659-1743) (2 tomes : L’homme et l’œuvre / catalogue raisonné), Dijon, éds. Faton, nov. 2016.L’auteur de l’ouvrage a ouvert un site internet consacré à l’actualisation des informations sur le peintre : Hyacinthe Rigaud
  • prix 2015 (deux lauréats) : Aude Volpilhac, « Le secret de bien lire ». Lecture et herméneutique de soi en France au XVIIe siècle, Paris, Honoré Champion, 2015 et Yannick Nexon, Le chancelier Séguier (1588-1672), ministre, dévot et mécène au Grand Siècle, Paris, Champ Vallon, 2015.
  • prix 2014 – Nathalie Lecomte, Entre cours et jardins d’illusions. Le ballet en Europe (1515-1715), Paris, Centre National de la Danse, 2014.
  • prix 2013 – Sophie Vergnes, Les Frondeuses : une révolte au féminin (1643-1661), Seyssel, Champ Vallon, 2013.
  • prix 2012 – Isabelle Landy, Entre Philologie et linguistique : approches de la langue classique, Paris, Garnier, 2012.
  • prix 2011 – Bartholomé Benassar, Vélasquez, Paris, De Fallois, 2011.
  • prix 2010 – Gilles Siouffi, Le Génie de la langue française. Études sur les structures imaginaires de la description linguistique à l’Âge classique, Paris, Honoré Champion, 2010.
  • prix 2009 – Bertrand Jestaz, Jules Hardouin-Mansart, Paris, Picard, 2009.
  • prix 2008 – Benoist Pierre, Le père Joseph. L’éminence grise de Richelieu, Paris, Perrin, 2008.
  • prix 2007 – Hubert Bost, Pierre Bayle, Paris, Fayard, 2007.
  • prix 2006 – Jean-Robert Armogathe, L’Antéchrist à l’âge classique. Exégèse et politique, Paris, Mille et une nuits (Fayard), 2006.
  • prix 2005 – Jean Lesaulnier et Anthony McKenna (dir.), Dictionnaire de Port-Royal, Paris, Honoré Champion, 2005.
  • prix 2004 – Jean-Marc Chatelain, La Bibliothèque de l’honnête homme, Paris, BnF, 2004.
  • prix 2003 – Pierre Blet, Les Nonces du roi à la cour de Louis XIV, Paris, Perrin, 2003.
  • prix 2002 – Delphine Denis, Le Parnasse galant. Institution d’une catégorie littéraire au XVIIesiècle, Paris, Honoré Champion, 2002.
  • prix 2001 – Olivier Chaline, La Bataille de la Montagne Blanche, 8 novembre 1620 – un mystique chez les guerriers, Paris, Noésis, 2001 (nb. : les éditions Noésis sont devenues les éditions Agnès Vienot en 2002).
  • prix 2000 – Georges Forestier, édition critique des Œuvres complètes (vol. 1). Théâtre-Poésie de Racine, Paris, Gallimard
  • prix 1999 – Alexandra Lapierre, Un duel pour l’immortalité, Paris, Robert Laffont, 1999.
  • prix 1998 – Emmanuel Coquery (commissaire), Visages du grand siècle. Le portrait français sous le règne de Louis XIV (ouvrage collectif publié à l’occasion des expositions de Nantes et de Toulouse), Paris, Somogy, 1998.
  • prix 1997 – Simone Herry, Une ville en mutation – Strasbourg au tournant du Grand siècle, Presses universitaires de Strasbourg, 1997.
  • prix 1996 – Constance Cagnat, La Mort classique – écrire la mort dans la littérature française en prose de la seconde moitié du xviiesiècle, Paris, Honoré Champion, 1996.
  • prix 1995 – Louis-Antoine Prat et Pierre Rosenberg, Catalogue raisonné des dessins de Poussin, Milan, éditions Léonardo, 1995.
  • prix 1994 – Franck Lessay, Les éditions critiques et traductions de Hérésie et Histoire et De la liberté et de la nécessité de Thomas Hobbes, Paris, Vrin, 1994.
  • prix 1993 – Madeleine Foisil, La Vie quotidienne sous Louis XIII, Paris, Hachette, 1993.
  • prix 1992 – John Huxtable Elliott, Richelieu et Olivarès, Paris, PuF, 1992.
  • prix 1991 – Lucile et Bartolomé Bennassar, Les Chrétiens d’Allah – l’histoire extraordinaire des renégats, XVIeXVIIe siècles, Paris, Perrin, 1991.
  • prix 1990 – Jean-Dominique de la Rochefoucauld, Richelieu ou la Journée des dupes, création cinématographique.
  • prix 1989 – Dirk Van der Cruysse, Madame Palatine, Paris, Fayard, 1989.
  • prix 1988 – Georges Couton, édition des Œuvres complètes de Corneille, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1988 et Marc Minkowski, enregistrement de Lully-Molière – les comédies ballets par les Musiciens du Louvre aux éditions Erato, 1988.
  • prix 1987 – Cornelis de Waard et Armand Beaulieu, Correspondance du père Marin Mersenne, tome XVI, Paris, Presses du CNRS, 1987.
  • prix 1986 – Michel Duchein, Jacques Ier Stuart, roi de la paix, Paris, Presses de la Renaissance, 1986.
  • prix 1985 – Jean-Pierre Labatut, Louis XIV, roi de gloire, Paris, l’Imprimerie Nationale, 1985.