Vie de la Société

Visite de l’Hôtel de Sully

le samedi 5 octobre 2019 à 14h

La Société d’Etude du XVIIe siècle a le plaisir de vous convier à une visite guidée de l’Hôtel de Sully (62 rue Saint-Antoine, 75004 Paris, métro Bastille) le samedi 5 octobre de 14h30 à 16h.
L’entrée et la visite sont offertes aux membres.
Le rendez-vous est fixé à 14h20 dans la cour de l’Hôtel.
***
Remise du Prix XVIIe siècle

le samedi 5 octobre 2019 à 18h

Le Prix XVIIe siècle 2018, attribué le 28 juin 2019 au Dictionnaire des Pays Bas au Siècle d’Or dirigé par Catherine Secrétan et Willem Frijhoff (Paris, CNRS Editions, 2018) sera remis aux auteurs le samedi 5 octobre 2019 à 18h au 5, passage Saint-Paul, 75004 Paris (salle du rez-de-chaussée). La cérémonie sera suivie d’un apéritif.

***

Visite du Musée de l’Armée
le vendredi 28 juin 2019

La Société d’Étude du XVIIe siècle a le plaisir d’inviter ses membres à une visite guidée des collections XVIIe siècle du Musée de l’Armée, à Paris, le vendredi 28 juin 2019 à 14h30. Cette visite aura lieu sous la conduite de M. Dominique Prévot, responsable des collections des XVIIe et XVIIIe siècles. Nous serons accueillis à notre arrivée par Mme Ariane James-Sarazin, directrice du musée.
L’entrée et la visite sont offertes aux membres de la Société. Le rendez-vous est fixé à 14h15 dans le hall du musée qui se trouve du côté de l’Esplanade des Invalides (129 rue de Grenelle, 75007 ; métro « La Tour Maubourg » ou « Varennes », ou RER « Invalides », sortie rue de l’Université).

***

Compte rendu des deux Journées d’Études internationales

« “Il n’y a pas de Pyrénées” : Circulation des artistes en France et Pays-Bas espagnols au XVIIe siècle »

11-12 janvier 2019

La Société d’Étude du XVIIe siècle a participé à l’organisation de deux journées à Bruxelles sur « la circulation des artistes entre France et Pays-Bas espagnols au XVIIe siècle ». Le comité organisateur était composé de Sabine Van Sprang (Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique) et deux collègues de l’Académie royale de Belgique, Ralph Dekoninck (UCL) et Manuel Couvreur (ULB, membre du CA de la Société). Parmi les autres organismes patronnant la rencontre se trouvaient l’Académie royale de Belgique, l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, les Musées des Beaux-Arts de Belgique, l’Université libre de Bruxelles, l’Université catholique de Louvain.

Une visite de l’exposition Theodor Van Loon a ouvert la rencontre : Van Loon (1581/82-1649) fut un des premiers peintres des Pays-Bas méridionaux influencés par l’art du Caravage

Le soir même, au Palais des Académies, dans la salle de Marbre, Florence Vuilleumier-Laurens (Université de Brest) et Pierre Laurens (Académie des Inscriptions et Belles-Lettres) ont présenté leurs recherches sur le patient déchiffrement des inscriptions latines des grandes peintures de la Galerie des glaces.

La journée du samedi fut répartie entre deux périodes : le matin, quatre conférences de J.-R. Armogathe, Bruno Demoulin (U. de Liège), Mickaël Szanto (Sorbonne Université, membre de la Société), Jean-Philippe Van Aelbrouck (U. de Brest) et l’après-midi deux tables rondes de jeunes doctorants et post doctorants.

Ces deux journées ont bénéficié d’un public nombreux, dont beaucoup d’étudiants.

Affiche ; Programme

***

Conseils bibliographiques à l’intention des étudiants préparant le CAPES et l’agrégation d’Histoire

La Société d’Etude du XVIIe siècle met à la disposition des étudiants préparant le CAPES et l’agrégation d’Histoire quelques conseils bibliographiques recensant des articles et dossiers parus dans la revue XVIIe siècle et portant sur le nouveau programme d’Histoire moderne : Conseils bibliographiques (transmis par Aurélien Girard)

***

NUMÉRISATION de la revue XVIIe siècle

   Les anciennes collections de la revue XVIIe siècle (1949-1999) ont été numérisés et sont désormais disponibles dans la bibliothèque Gallica (Bibliothèque Nationale de France). Voir l’onglet « revue » sur le présent site.

***

IMPORTANT (revue XVIIe siècle)

   Afin de répondre au mieux aux attentes de nos lecteurs étrangers et de respecter les normes de publication en vigueur pour les revues de rang A, notre éditeur demande désormais aux auteurs de bien vouloir accompagner leur article d’un bref résumé en français et (si possible) en anglais, d’une longueur de 500 à 700 signes. Il leur sera également demandé de proposer quelques mots-clés (3 à 8) qui permettront un meilleur référencement de leur texte.